tr en de fr gr bg

KIRKPINAR OIL WRESTLING FESTIVAL

Institutional web site
Home Page Contact
Save
Bülten almak için eposta adresinizi sistemimize kaydebilirsiniz.

Tekke des lutteurs d’Edirne

Le second « tekke » de lutteurs crée par les ottomans se situe à Edirne. Lorsque le centre du gouvernement est devenu Edirne (1363), le sultan Murat I. Vétéran  (1359-1389) a ouvert ce Tekke au Kaleiçi pendant qu’il faisait construire des mosquées, des écoles religieuses, des hospices, des caravansérails et des kiosques. Le premier cheik de ce tekke est le cheik Cemalettin Éfendi. Avant sa mort, Cemalettin Efendi a doté tout son argent à ce tekke. Après sa mort, il a été enterré dans le jardin du tekke comme dans les autres sectes religieuses.

 

Evliya Celebi (juillet 1653) a décrit ce tekke qu’il a vu lorsqu’il rentrait de Sophia à Istanbul comme ceci :

 

« Le nom de ce grand tekke est le tekke de Seyyid Cemalettin Sultan. Après la conquête d’Edirne, le vétéran Hudavendigar a fait construire ce bâtiment pour l’exaltation de l’Islam ce qui a vraiment donner aux vaillants de l’Islam de la couleur et de la beauté. Le vendredi une fois par semaine, les braves jeunes de Rumeli se mettent par deux, s’huilent et commencent à lutter après avoir serrer la main des uns et des autres, embrasser la main du Cheik et prier pour Hazret-i Muhammed comme faisaient leurs ancêtres comme Zaloğlu Rüstem. Les spectateurs étaient à bout de souffle et étonnés lorsqu’ils les regardaient. Les esprits du Pir Mahmut Yar Veli devenaient heureux et donnaient de l’envie aux vaillants de l’Islam. La place de lutte de ce tekke est une espace huilé et sans précédent. Si une personne inhabituée met un pied sur cette place, elle retrouvera sa tête au sol. Cependant, les braves lutteurs courageux luttent sur cette plage durant deux ou trois heures malgré le fait qu’ils soient pied-nus. Ils gagnent contre leurs adversaires en appliquant les techniques comme le Künde Atma,  Şiraze, Asmanişin, Sarma, Kesme, Kavak dikme, Taslama, Cezayir sarması et Kapan atma. Pour les lutteurs, être fort est une forme de bravoure mais être joueur est beaucoup plus important. Nos ancêtres disaient que si la bravoure compte dix, neuf d’entre eux est le jeu et la tricherie. Etre mousquetaire et savoir lutter était nécessaire pour ceux qui allait à la guerre. De plus, la lutte était une activité que notre prophete Hazret-i Muhammed aimait. Dans le tekke de lutte d’Edirne, des centaines de paires de lutteurs derviches travaillaient l’été et l’hiver pour Ayin-i Pir Yar Veli. Ce tekke n’était pas construit en pierre mais il était très bien entretenu.  Il se compose de nombreuses chambres, de pièces pour cuisiner et un jardin au bord de la rivière Meriç.

Dans la zone intérieure du tekke était accrochés les arcs, les lances, les macis et les différentes sortes de flèches, de caches, de zerbeste, de matraka, leur kıspet faites de 50 à 60 livres de peau de buffle et encore de nombreux équipements d'entraînement.  Ce tekke de lutteur est situé à côté du bazar Ali Paşa et à l'intérieur de la porte du Bazar au poisson.

Evliya Celebi donne ces informations lorsqu’ils racontent les entombés à Edirne:

"... Il y a le tombeau de Hz. Cheikh Seyyid Cemaleddin, dévoué à Dieu, Hz. Pir Yar Veli et Ali dans le tekke des lutteurs. . Il y a aussi le tombeau de l'un des lutteurs les plus importants, Er Sultan qui a vaincu, en présence du sultan Mehmed Le Conquerant, les soixante-dix célèbres lutteurs de Uzun Hasan, le sultan d'Azerbaïdjan.

Les informations d’Evliya Çelebi donne en particulier ces résultats précieux :

Le tekke de lutteur d'Edirne est appelé comme tekke du Cheikh Cemaleddin.
Cheikh Cemaleddin est le partisan de Hz. Ali et est Bektachi.
Les compétitions de lutte se déroulent le vendredi.
Avant la compétition, chaque lutteur luttant pour « Ayin-Pir Yar Veli » embrasse la main du cheikh et prie le “Gülbank-ı Muhammedi” en se joignant à la tête.
Le Pir des lutteurs est Mahmud Pir Yar Veli. Son nom est mentionné dans les prières.
360 types de jeux sont réalisés dans la lutte à l'huile.
200 lutteurs restent dans ce tekke en hiver et se renforcent en été en travaillant avec des outils de formation.
Les vêtements (Kispet) des célèbres lutteurs ayant grandis et décédés dans le tekke ainsi que les outils qu'ils ont utilisés pendant leur travail et leurs flèches ont été exposés comme exemples pour les jeunes lutteurs.
Ce tekke de lutteur est situé à côté du bazar d’Ali Paşa et à l'intérieur de la porte du bazar au poisson.
Il y a les tombeaux du premier Cheikh Seyyid Cemaleddin, le fondateur de la monastère islamique, Merd-i Şiran, l'un des lutteurs célèbres et Er Sultan, le maître du lutteur Demir dont le nom a été donné au tekke de lutteurs à Istanbul.

Rakım Ertür d'Edirne (1883-1962) donne des informations sur ce tekke dans son article intitulé "Old Kırkpınar":

Dans l’histoire d’Edirne, il y a des informations détaillées sur les noms des  lutteurs, des archers et des lanceurs de javelot ayant travaillé dans ce tekke, sur la manière de les éduquer et sur les conditions dans lesquelles ils travaillent.

Aujourd'hui, il ne reste que le terrain ainsi que le petit cimetière d'Edirne. Le cheikh du tekke des lutteurs, Seyyid Cemaleddin, est enterré dans ce cimetière.

L’inscription de la pierre tombale est comme ceci :

      Huvel – bâkî

      Kutbü’z-zeman güreşçiler duâcısı dimekle marûf

      Pehlivan Cemâleddin ruhiçün

      Fâtiha (H:1200-M:1786)

A partir de cette date nous pouvons comprendre que ce tekke était actif il y’a 180 ans. Ces tekke sont aussi important car ils font partie des formations et établissements utiles pour l’humanité, la civilisation et la science dans l’histoire ottomane. Par exemple, le tekke des Miskinler était un hôpital établit pour le traitement de la lèpre. Il y avait un docteur, des cheiks, un administrateur et un concierge. Il y a aussi le tekke d’Okçular à Okmeydanı à Istanbul. Certains d'entre eux sont comme des institutions de bienfaisance et d’autres comme des clubs d’autrefois. Les cheiks sont les directeurs de ces institutions. Le tekke des lutteurs à Edirne fait partie de ces institutions. Selon les conceptions actuelles le Sheikh Cemaleddin est le chef et le directeur de cet établissement.

En 1982, M. Atıf Kahraman a écrit dans son livre nommé «Lutte turque jusqu'à la république»:  «J'ai fait une recherche dans le cimetière, situé au numéro 5 Tower Gate Street de Yahsi Fakih Quarter. Je ne pouvais pas voir les tombes du Cheikh Seyyid Cemaleddin, le premier fondateur du tekke, le lutteur Merd-i Şiran et Er Sultan.

Les tombes encore présentes dans le cimetière :

M. Ali decedes en premier (1060-1650)
Juste derrière le tombeau de M. Ali et au coin de la route, lutteur Cemaleddin (1200-1786)
En troisième lieu, le tombeau de Adalı Halil Wrestler, deplacé ici à cause des inondations alors qu'il était placé dans le cimetière de la mosquée Kasım Pacha au bord de la rivière Meric.
Derrière eux et dans un endroit près du bord de la route, il y a le tombeau de Mehmet Aga et l’un des agas de janissaires le Derviche Süleyman Aga.
Le tekke de Kaleiçi n'est pas mentionné mais des informations sur les tekke sont donnés dans l'Annuaire d’Edirne pour 1306 (1888).

-          “Bayırbaşı’nda tarikat-ı aliye-i nakşibendiye’den Pehlivan Cemaleddin dergahı şerifi”

Ahmet Badi Efendi dit dans son livre "Riyaz-i Belde-i Edirne" avec le titre de "Tekke de Küştigiran" que le tekke du lutteur Cemaleddin Naqshbandi est en bois. Cette logde est "lutteur Cemaleddin monastry islamique".

Bayırbası et la porte de Kaleiçi du bazar au poisson sont différents endroits.

Le tekke des lutteurs se situe au Kaleiçi. Le tekke de Naqshbandi se trouve a Bayırbaşı. Par conséquent, nous soupçonnons vraiment si le cimetiere visité avant le commencement du festival de Kırkpınar  est le lieu du tekke des lutteurs. 

T.C. EDİRNE BELEDİYE BAŞKANLIĞI - Kırkpınar Yağlı Güreşleri Festivali Bilgi ve Dokümantasyon Mrk.
Babademirtaş Mh. Hastane 1 Sok. No:11 22100-EDİRNE +90 284 2134100 info@edirnekirkpinar.com © 2015 All rights reserved. Not allowed to be copied content.
1.047 sn.